Il est deux manières d'être un artiste authentique: par nécessité ou par nature.
La première voie ouvre sur les beautés paradoxales de la tragédie humaine et montre l'art dans toute sa puissance transfiguratrice. La deuxième, celle de Jacqueline Fontyn, émane de cette évidence poétique présente chez tous dans l'enfance, mais qui souvent s'efface, "massacrée par le soin des dresseurs" ou par l'absence d'horizons de bien des quotidiens. Là, dans cette familiarité profonde avec cet envers de l'esprit qu'est l'imaginaire, l'art se déploie dans toute l'insouciance des barrières, glaneur de merveilles, don reçu et don offert.

 

On pourrait dire que chacune de ces deux voies a son humour: l'humour noir et cinglant de la première, faux cynisme, l'humour libre de la seconde, fausse légèreté. Tous deux libèrent le public de ces ennemis de l'émotion artistique: l'attente du convenu, l'étouffement des conventions. L'attente de soi s'y défait du miroir pour se rendre réceptif à la clé même qui ouvre à l'imaginaire: la surprise. Là commence alors le vrai face-à-face auquel invite l'art: les retrouvailles avec l'inconnu.

Il est deux manières d'être un faux artiste: l'intellectualisme borné et le divertissement imitatif.
Ces deux voies se rejoignent dans le manque d'audace et la soumission à ce qui est: les modes chez la première, l'acquis figé et dévitalisé chez la seconde.

Jacqueline Fontyn échappe à la première non seulement par le naturel de son inspiration mais aussi, surtout, par la lucidité sans concession que donne une fidélité constante à l'indépendance d'esprit et aux émerveillements créateurs.

Elle échappe à la seconde par la richesse sans cesse renouvelée d'un imaginaire vagabond ; par la rigueur espiègle d'une modernité exigeante, enracinée dans la connaissance active et étendue de la tradition musicale, en ce qu'elle a d'éternellement vivace et fécond.

L'art de Jacqueline Fontyn, comme à mon sens de tous les artistes présentés sur Envers, trouve source et sens dans les noces de l'imaginaire et de la matière. entre sensualité et spiritualité l'une à l'autre révélant ses plus intimes et inaccessibles secrets.

Charp